Il s’agit toujours de la première question que vous vous posez : vous avez une idée business mais…a-t-elle un intérêt ? A-t-elle une chance de fonctionner ? Et surtout, que pouvez vous faire pour la lancer alors que vous n’avez aucune idée de la façon de la réaliser et que vous avez parfois déjà un emploi à plein temps. Explorons ici les différentes façons de tester simplement son idée business et trouvons quelles sont les structures qui vous permettent de vous lancer sans complexité administrative.

FAIRE UN BUSINESS PLAN QUI LEVE DES FINANCEMENTS

EBOOK OFFERT

Go/NoGo, mon idée business intéresse-t-elle quelqu'un ?

Il existe plusieurs moyens très simples pour savoir si son idée mérite d’être lancée. Voici un petit tour d’horizon : 

Lancez une campagne de communication sur les réseaux 

Vous avez sûrement une cible de clients en tête au moment où vous vous lancez. C’est alors le moment de mettre un budget, même minime, dans Facebook Ads ou Google Adwords afin de voir si l’hameçon de votre idée business prend ! Vous verrez très vite si votre promesse, votre proposition de valeur “fait cliquer” votre cible. Bonus : vous aurez une idée un peu plus précise de votre coût d’acquisition client afin de réaliser un prévisionnel le plus réaliste possible.

Testez votre idée auprès de “vrai gens” qui constituent votre cible

Rien de tel qu’aller voir les gens dans la rue, ou dans leur bureau pour savoir si votre idée business mérite d’être lancée. Sonder des prospects en live, les interroger sur leurs attentes, leurs réponses sont du pain béni pour votre construire votre fortune. D’autant plus qu’ils réagiront sans doute de façon honnête face à vous qui êtes un inconnu ! (Entendez par là que l’avis de votre maman et de vos copains … Bref, vous m’avez compris).

Créez une landing page avec un formulaire d’inscription

Avant de penser à l’argent que vous allez dépenser pour engager un webmaster (si vous ne l’êtes pas vous-même), alors que vous n’êtes même pas certain de votre idée de business, créez donc une landing page ! Des outils simples existent : Unbounce, Wix, Strikingly, Squarespace… Pour des sommes très abordables, pratiquez la technique du “fake it before do it” : proposez votre service comme s’il existait déjà et constatez si des gens donnent leur email pour être contactés. Vous pourrez alors facilement les contacter pour en savoir un peu plus sur leurs attentes et valider, ou non, votre idée business.

La vidéo d’explication

A l’heure où YouTube explose chaque jour son nombre d’utilisateur, rien de tel qu‘une petite vidéo explicative de votre concept pour voir si votre concept intéressent vos futurs clients !

Constituez vous une base d’emails cibles

Grâce à Linkedin et quelques outils simples d’utilisation comme getemail.io ou prospect.io, vous pourrez obtenir en quelques clics une liste Excel de prospects intéressants à qui vous aimeriez proposer votre idée de business. Personne ne vous en voudra d’avoir envoyer un mail intéressant !

Réalisez une version 3D si c’est un produit

Les gens aiment avoir du concret dans les mains. Si vous souhaitez lancer un produit, rien de tel que leur donner une petite version 3D à évaluer. Les feedbacks seront très précieux si vous essayez dans la rue ou dans votre cible supposée !

Où tester mon idée business ?

Il existe de nombreuses structures pour aider votre entreprises qui démarre à tester son idée à moindre frais. Quelles sont-elles ? 

Les couveuses d’entreprises 

Le grand intérêt de ces structures est qu’elles offrent un cadre financier et juridique à votre entreprise. Vous êtes accompagné, formé et conseillé sur la création d’entreprise. Mieux encore : vous avez l’opportunité de savoir si votre idée de business mérite d’être lancée, à moindres frais. En effet, la couveuse vous permet de faire vos premières facturations avec son SIREN, sans avoir eu besoin de vous-même immatriculer. 
La couveuse s’adresse particulièrement aux entreprises qui n’ont pas besoin d’investissement initial lourd pour démarrer (boutique, machines, etc).

Les coopératives d’activité et d’emploi

Ces coopératives vous offrent un mix entre salariat et entreprenariat. Chaque porteur de projet de business est actionnaire de la coopérative. Vous participez au financement de celle-ci et vous profitez en retour d’un accompagnement (suivi, formations) tout au long de la phase de test de votre idée de business. Vous pouvez également facturer en son nom. Par la suite, vous pouvez soit continuer votre projet au sein de la coopérative comme salarié associé, soit en sortir et créer votre entreprise par vous même. 

Les incubateurs

Plutôt destinés aux projets innovants, les incubateurs sont des structures qui vous apportent un local et un accompagnement pendant toute la phase de test de votre idée de business. Souvent logés au sein d’écoles d’ingénieur ou de commerce, ils peuvent aussi constituer des structures privées (NUMA, TheFamily, le Wagon…). Ils sont très utiles pour vous mettre à disposition les outils et ressources nécessaire à la validation de votre idée de business.

En conclusion, quelques pas simples suffisent pour tester son idée business et savoir si elle mérite d’être lancée. Les premiers sont “mécaniques” et pas “automatiques” et il ne faut surtout pas hésiter à parler le plus souvent possible de son idée… Non, il y a peu de chance pour qu’on vous vole votre idée 😉

 

Etes-vous sûr que votre business plan donne envie de vous financer ?

Du simple diagnostic pour vous donner des clés d'amélioration à l'accompagnement global, StartingList vous aide à faire un business plan qui lève des financements !

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2017 StartingList - Contact, Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account