Pourquoi ce « SpeedPoint » : créateur d’entreprise, comment monter la stratégie de financement de votre projet ? 
D’abord parce qu’il s’agit d’une question récurrente chez les entrepreneurs que nous accompagnons. Ensuite parce qu’elle est loin d’être évidente et demande d’avoir une méthode rigoureuse et une appréciation précise de votre business et de son marché afin de trouver la bonne adéquation entre vos besoins et les sources de capitaux correspondants.

Monter sa stratégie de financement demande de bien connaître son marché

  • Si vous vous lancez dans un Business Model disruptif, n’oubliez pas qu’avant même d’établir vos besoins en financement, il faut vérifier la pertinence de votre idée. Avant la stratégie, le fameux bootstrap : amorcer son projet ne nécessite pas autre chose que beaucoup de volonté et d’enquêtes au début. Une landing page appuyée par une communication ciblée via les réseaux sociaux ou Google Adwords vous permettront d’abord de valider l’intérêt de vos clients. Les entrepreneurs dépensent parfois trop vite ou mal le capital réuni pour l’amorçage sans avoir bien évalué leur product / market fit
    Si vous vous lancez dans un Business Model éprouvé, alors des études de marché sur l’environnement de votre futur business vous permettront d’en apprécier la viabilité afin de planifier ensuite votre stratégie de financement.

 

 

  • Une fois cette étape validée, il faut ensuite travailler sur un budget prévisionnel. Quels sont les investissements nécessaires à court et moyen terme ? Quels sont mes besoins en fond de roulement ? Bien entendu, cette estimation sera vouée à évoluer avec le temps, mais vous saurez ainsi rapidement si vous pouvez combler ces financements par vous même ou s’il faut mettre en place une stratégie pour mobiliser des ressources extérieures. La création juridique de la société vient dans un troisième temps. 

 

  • Maintenant que vous avez posé dans votre business plan votre stratégie et que vous l’avez chiffrée dans votre prévisionnel, vous avez une vision claire de votre besoin en financement. Il est temps de définir le montage financier adéquat. La méthode requière une analyse précise de chacun de vos besoins pour les relier à la bonne source financière. Il s’agit de trouver le bon match !

Quelles sont les ressources à votre disposition pour établir cette stratégie ?

Les fonds propres : Notons d’abord que l’indépendance doit être avant tout votre maître mot. Il faut faire l’effort d’établir un arbitrage entre les besoins que vous pouvez couvrir par vous-mêmes sans vous mettre dans une position personnelle difficile (même si l’entreprenariat comporte une part de risque financier intrinsèque, il ne s’agit pas de dormir dehors !). Pour bien effectuer cet arbitrage stratégique, l’accompagnement d’un professionnel peut vous être grandement utile. 
Notons également que pour bénéficier d’aides de l’Etat ou de prêts bancaires, votre investissement de départ vous donnera de la crédibilité. Bien souvent cette somme tourne autour de 10 000€ même si ce n’est pas une règle absolue.

 

 

Les aides : constituées de subventions, prêts d’honneur, avantages fiscaux, apport de compétences ou prestations offertes, les aides sont un précieux soutien pour lancer et développer son activité dans les meilleures. Avec près de 10 000 dispositifs existants, la France en est particulièrement bien doté. Il vous appartient de rechercher votre éligibilité aux aides afin de bénéficier de ces soutiens pouvant représenter plusieurs dizaines de milliers d’euros.

 

 

Le love money : votre stratégie de financement ne doit pas forcément aller chercher l’argent très loin ! Votre entourage, vos amis ou les amis de vos amis sont parfois intéressés pour faire partie de l’aventure de façon bienveillante. Attention toutefois à cette stratégie : il faut s’accorder avec la personne en question pour définir son implication (ou non) dans l’opérationnel de l’entreprise.

 

 

Les prêts bancaires ou d’Etat : Dans le premier cas, le taux d’intérêt négocié dépendra de trois éléments principaux : votre expérience, votre équipe et votre apport initial. Attention donc à bien intégrer ces éléments à votre stratégie de financement. 
Quant à ceux d’Etat, notons en priorité l’accompagnement que propose la BPI qui est l’un des premiers partenaires des start-ups en France. Précisons que la Banque Publique d’Investissement intervient le plus souvent à hauteur des fonds propres de l’entreprise.

 

 

Les concours de start-up : pour obtenir des capitaux au mérite et à l’éloquence, ils sont un levier intéressant à envisager dans votre stratégie de financement ! Souvent organisés par les Grandes Ecoles ou les Grandes Entreprises, il y en a plusieurs centaines par an, aux thématiques ciblées. Remporter un prix fait effet de levier pour obtenir d’autres financements. Consultez notre concours GoldStarter.

 

 

Le crowdfunding : Le financement participatif peut représenter une belle opportunité de compléter vos financements. Qu’il s’agisse de dons, pré-vente ou investissement au capital (le prêt étant réservé aux entreprises pouvant présenter 2 bilans), une campagne menée avec succès et aussi une forme de validation du projet. Néanmoins, le crowdfunding est souvent plus difficile qu’on ne l’imagine. Aussi, il doit impérativement être mis en oeuvre dans le cadre d’une stratégie financière, opérationnelle et de communication très réfléchie.

 

 

La levée de fonds : Nous parlons ici de Business Angels, les fonds intervenant souvent lorsque le projet est bien avancé et que vous pouvez avancer une croissance de vos metrics clés. Là encore, une stratégie précise doit être établie avant de contacter des investisseurs : il faut valoriser votre entreprise selon plusieurs critères (profil de l’investisseur, marché, , prévisionnel, qualité de l’équipe, situation financière de votre entreprise, timing de levée, etc). Pour intéresser vos futurs financeurs, il faudra ensuite leur envoyer vos metrics, vos chiffres, votre pitch deck et le détail de votre opérationnel.

 

Monter la stratégie de financement de votre projet demande de la réflexion et du temps pour ne pas faire d’erreur et trouver la meilleure façon d’équilibrer les différentes sources de financements et les solliciter au bon moment. De nombreux éléments sont à prendre en compte et dépendent de la spécificité de votre business. Il ne faut donc pas hésiter à se faire accompagner pour ce processus.

Etre conseillé pour votre stratégie de financement ?

StartingList vous accompagne sur les dimensions stratégiques, financières, juridiques et administratives.

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2017 StartingList - Contact, Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account